Vous êtes ici

Quatorzième Conseil d'Administration de l'ABFN

La quatorzième session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Agence du Bassin du Fleuve Niger (ABFN), s’est tenue le 19 janvier 2017 dans sa salle de conférence sous la présidence de Madame KEITA Aida M’BO, Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Président du Conseil d’Administration(CA).

La cérémonie d’ouverture a été marquée par le mot de bienvenue du Directeur Général  aux Administrateurs et l’allocution du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable.

Dans son propos liminaire, Madame le  Ministre a souhaité une bonne et heureuse année 2017 aux Administrateurs anciens et nouveaux et aux êtres qui leurs sont chers. Elle s’est réjouie de la tenue de cette session qu’elle préside pour la première fois. Elle a ensuite rappelé l’effort de l’ABFN dans la traduction des recommandations et résolutions issues de la 13èmesession du Conseil d’Administration en actions concrètes et a mis en exergue quelques activités phares menées en 2016. Ces activités sont entre autres :

  • sur le plan technique, la réception définitive des travaux de protection mécanique et biologique des berges du Yamé à Sofara et du fleuve Niger à Gnimitongo dans la région de Mopti, la réception provisoire des travaux de protection mécanique des berges à Ségou et Tamani, le faucardage de plantes aquatiques sur une superficie de 26 375 m², l’évacuation de 322 m3 de déchets végétaux entre le pont Fahd et le pont des Martyrs, l’enlèvement de 2 678,4 m3 d’ordures du lit du fleuve au droit de Torokorobougou, la poursuite des travaux de protection des berges du fleuve Niger à Diafarabé, la réalisation des études techniques de faisabilité et de sauvegarde environnementale et sociale du Programme de Réhabilitation Economique et Environnementale du Fleuve Niger, l’approbation du Programme National de Sauvegarde du Fleuve Niger.
  • sur le plan de la communication, le président du CA a rappelé plusieurs activités d’information et de sensibilisation sociale autour des enjeux liés à la protection du fleuve Niger et son bassin. Elle a cité entre autres les ateliers de sensibilisation et de lancement du Programme de Réhabilitation Economique et Environnementale du Fleuve Niger à Ségou et Mopti, l’organisation des missions d’investigation et d’échange sur la problématique de la pollution liée à la recherche de l’or par drague dans le lit du fleuve, la participation à la COP 22 à Marrakech, la réalisation d’un magazine sur la pollution des eaux du cours supérieur du Niger et d’un film documentaire sur la capitalisation des actions du Mali dans le cadre de la sauvegarde du fleuve Niger, la réalisation de sketch, de spots et d’affiches sur les problématiques du fleuve Niger.

Pour le Président du CA, la préservation du fleuve Niger demeure une priorité du Gouvernement au regard sa valeur écologique, socio-économique et culturelle. Elle a rassuré les Administrateurs de son engagement personnel et de celui des plus hautes autorités à  accompagner l’ABFN dans sa mission de sauvegarde du fleuve Niger au Mali. Elle a également lancé un appel à tous les administrateurs afin que chacun s’investisse dans la sauvegarde de cette artère vitale du Mali.

L’année 2017 est prometteuse dira-t-il avec des grands chantiers en vue comme : le début de la mise en œuvre des activités du Projet de Réhabilitation Economique et Environnementale du Fleuve Niger (PREEFN), la réalisation de l’étude d’impact environnemental et social du projet d’aménagement des berges du fleuve Niger dans le District de Bamako, l’aménagement des berges du fleuve Niger au niveau du pied-à-terre du Gouvernement de Ségou, la finalisation des travaux de protection des berges du fleuve Niger à Diafarabé.

Les autres grandes étapes de cette session ont été la vérification des mandats, l’adoption de l’ordre du jour et la présentation et l’adoption des documents à l’ordre du jour.

Les principaux documents qui ont été soumis à l’approbation des Administrations sont :  

  • le Compte rendu de la 13ème session ; 
  • l'Etat de mise en œuvre des recommandations de la 13ème session ;
  • les Rapports d’activités techniques et financières 2016 ;
  • le Programme d’activités 2017 et son budget ;
  • les projets de délibérations ;
  • les questions diverses.

L’ensemble des présentations a été fait à travers un PowerPoint comme suggéré lors de la session précédente.

Au terme des débats généraux et des réponses apportées aux interrogations soulevées, les Administrateurs ont validé l’ensemble des documents soumis à leur examen, sous réserve de la prise en charge diligente des observations et contributions.

Le représentant des travailleurs de l’ABFN, M. Falaye KEITA s’est dit ravi et a noté avec satisfaction l’engagement des Administrateurs dans la recherche des voies et des moyens pour la résolution des difficultés de la structure. Il a magnifié l’effort louable de la direction qui est en train de s’investir pour une amélioration des conditions de travail du personnel.

Un projet d’accord d’établissement entre la direction et le personnel est disponible dira-t-il. Cependant, sa mise en œuvre restera suspendue tant que l’agence ne génère pas de ressources propres. Il a invité les Administrateurs à peser de tout leur poids politique, administratif pour que l’adoption du mécanisme financier de perception des redevances soit une réalité dans un bref délai. Il a aussi demandé aux administrateurs de mener la réflexion pour que l’ABFN puisse être dotée d’un instrument législatif afin d’imposer directement les contrevenants pris en flagrant délit de nuisances lors des visites inopinées sur le fleuve Niger.

Les Administrateurs ont apprécié dans son intervention l’esprit de communion et de franche collaboration entre la direction et les travailleurs. Il a été aussi conforté dans sa sollicitation par les Administrateurs qui se disent être en phase avec les inquiétudes soulevées.

A l’issue de cette session, les Administrateurs recommandent la reconduction d’une seule recommandation en cours d’exécution à savoir la recommandation N°3 avec une nouvelle formulation.

Le Conseil  recommande à l’Agence d’évaluer à l’interne la stratégie de communication et le plan de communication en collaboration avec les administrateurs mandatés par leurs pairs avant de le soumettre à un atelier de validation au plus tard le 30 avril 2017.

A la fin des travaux, le Président de séance a tenu à rappeler aux Administrateurs que quand le fleuve Niger se porte bien, c’est tout le Mali qui en ressent car les effets multiplicateurs atteindront même les régions qui sont loin de son bassin. Il a ensuite remercié, au nom du Ministre, l’ensemble des Administrateurs présents pour leur contribution active et de qualité. Il s’est en outre félicité de l’ambiance conviviale, apaisée et courtoise dans laquelle se sont déroulés les travaux de la présente session.

Il a loué les efforts de la Direction Générale de l’ABFN dans la recherche de solutions aux contraintes surtout financières avant d’inviter les Administrateurs à l’accompagner dans cette dynamique. C’est sur cette note qu’il déclare clos les travaux de la 14ème  session ordinaire du Conseil d’Administration de l’ABFN.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Navigation

Syndiquer

S'abonner à Syndiquer

Tout droits réservés 2016 @ ABFN MALI