Vous êtes ici

Enfin un Projet de suivi continu de la qualité de l'eau du fleuve Niger au Mali

La qualité de l’eau du fleuve Niger est une préoccupation majeure pour l’ABFN. En effet, il existe des risques réels de contamination de ces eaux, liés entre autres (i) au cadre physique de la ville, avec une vingtaine de marigots qui débouchent sur le fleuve et qui sont transformés en dépotoir, (ii) à un réseau d’égout peu développé et inadéquat avec seulement 3,6 % de besoin satisfait (SDAB 2008) et (iii) aux rejets des eaux usées domestiques, artisanales et industrielles dans le fleuve.

 

La grande question est de savoir si l’eau du fleuve Niger est polluée. Question difficile à répondre, puisqu’à l’heure actuelle, il n’existe aucun système de suivi spatio-temporel de la qualité de l’eau du fleuve.

A travers le projet « Collecte et diffusion continus des données sur la qualité de l’eau du fleuve Niger à Bamako et environs », l’ABFN et ses partenaires veulent combler ce vide. Ce projet permettra de :

  • collecter de façon continue les données sur la qualité de l'eau du fleuve Niger à Bamako ;
  • élaborer un référentiel central pour recueillir ces données, les combiner avec d'autres (déjà existants), et rendre disponible l’information sur la qualité de l’eau du fleuve à tous ;
  • définir les données prioritaires et les besoins en information des principaux acteurs ;
  • cartographier les parties prenantes et les projets actifs sur la qualité de l'eau du fleuve autour de Bamako et présenter ces informations dans le même référentiel central ;
  • élaborer des documents de communication appropriés et compréhensibles pour les différents groupes cibles.

Le lancement du projet «Collecte et partage continus des données sur la qualité de l’eau du fleuve Niger à Bamako et environs» a été fait lors d’un atelier qui s’est tenu le 24 aout 2017 dans la salle de réunion du Centre de Formation Pratique Forestier (CFPF) « Colonel Jean Djigui KEITA » à Tabacoro. La cérémonie d’ouverture a été placée sous la présidence de Monsieur Abdoulaye Berthé, Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable (MEADD). L’atelier a enregistré la participation d’une cinquantaine de personnes venant des services techniques, structures des Organisations de la Société, des usagers (ères) des ressources du bassin du fleuve Niger au Mali, des Universitaires, des Partenaires Techniques et Financiers.

 

 

 

 

Le coût du projet est de 250000 Euros, financé par :

 

L’eau du fleuve Niger à Bamako est-elle polluée ? Rendez-vous dans une année !

Navigation

Syndiquer

S'abonner à Syndiquer

Tout droits réservés 2016 @ ABFN MALI